L’exemplarité d’une petite commune Deux-Sévrienne ou le compte rendu d’une après-midi arboricole

27042011

Début janvier, c‘est par voie de presse que j’apprenais l’organisation par la commune de Saint Léger de la Martinière de trois journées intitulées « L’Arbre et la Vie » avec au programme une taille de régénération sur une Talle (châtaignier greffé pour la production de fruits, voir talle à teurtous) par un arboriste grimpeur professionnel.

p2062710yanick.jpg
Mais le reste du programme ne me paraissait pas moins intéressant:

 Vendredi 14 janvier

journée plantations avec 4 classes de St Léger

 Samedi 15 janvier

14 h 30 : Démonstration de taille de régénération sur une talle à Clairin par Robin Alexandre. Rendez-vous place de l’église de St Léger

17 h : Ouverture officielle de l’exposition, démonstration de vannerie traditionnelle et partage d’un vin chaud

18 h : Projection du film «La magie des haies» avec débat et prises de paroles Toute la journée : Porte ouverte et démonstration de sculptures sur bois à l’atelier de M. Bernard Bouffard, ébéniste, rue de la Pièce près de Groupama.

 Dimanche 16 janvier

10 h : Marche découverte «Les paysages de St Léger» commentée par Samuel Fichet de Pom’haies, avec découverte des plantations faites par les enfants. Rendez-vous place de l’église ; possibilité de pique-nique à la salle Maurice Martin.

14 h 30 : Après-midi animé, pour le plaisir des petits et des grands avec des contes par Nadine Gallas, un atelier pour les enfants animé par Marie Whitead du Centre Permanent Initiatives à l’Environnement suivi d’un goûter.
18 h : Projection d’un diaporama sur l’oiseau et la haie commenté par un ornithologue.

 Durant ce week-end, l’exposition «L’Arbre et la Vie» est ouverte et les travaux des enfants présentés au public. Toutes les animations intérieures ont lieu à la salle Maurice Martin
(Ancienne Mairie, Chemin de St Jacques)

 Ces journées sont organisées avec la participation de : La Région Poitou-Charentes, Le Pays Mellois,
L’Association Prom’haies,
Le Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres,
Le Centre Permanent Initiatives à l’Environnement,
L’Ecole de St Léger et M. Nicolas Samson,
La Marche et la Vannerie du Foyer Rural de St Léger, Mme Nadine Gallas,
MM. Robin Alexandre et Bernard Bouffard .
Toutes ces animations sont gratuites – Pour tout renseignement
contacter la mairie de St Léger : tél. 05 49 27 01 53 ou le 05 49 27 25 99

 

J’étais donc au rendez vous fixé place de l’église où Mr Dechamps accueillit un petit groupe d’une vingtaine de personnes pour nous expliquer les actions entreprises par la commune depuis le remembrement de 1996 visant à protéger et valoriser son patrimoine de haies et de Talles:

  »Prise de décisions suite au diagnostic et aux propositions de Prom’haies . Le Conseil va mettre en application les recommandations faites par Prom’haies. Les principales propositions sont les suivantes : – Prévision de plantations sur 3 années consécutives, à partir de l’automne 2010,d’environ 6.5 km de haies à raison de 2km par an. – Régularisation de la situation des terrains communaux exploités sans bail.
- Classement de tous les éléments boisés communaux.
- Élargissement de la pousse des haies inter parcellaires.
- Taille de formation (haies et bosquets plantés lors du remembrement) sur environ 700 hauts-jets.
- Établissement entre la mairie et les employés communaux d’un « Cahier de bon entretien bord de voirie ».
- Établissement avec les exploitants riverains de « Règles de bon entretien côté champs » et de « Règles de bonne exploitation du
bois de chauffage » . » extrait du bulletin municipal de juin 2010.

extraitbulletincommunalavril2010.jpg
 Toutes ces action remontent à 1996 quand la commune propre organisatrice de son remembrement acquit des bandes de terrain le long des voies communales et ceci dans le but d’en protéger les haies champêtres. Ceci fut accompagné d’un inventaire des talles ( plus de 100 ) et de l’état des haies. L’aide et les conseils de l’association Prom’haies et de son technicien Samuel Fichet ont étés primordiales dans l’accompagnement de ces actions.

 Puis nous avons pris la direction du lieu dit Clairin pour assister à la taille réalisée par Alexandre Robin sur une talle d’environ 250 ans, atteinte par un chancre qui ravage la plupart des talles de la région. En chemin, je n’eus pas assez d’yeux pour repérer tous les gros châtaigniers qui poussent ici comme des champignons.
Je m’étais alors trouvé un nouveau terrain de chasse aux arbres et étais  complétement abasourdi par le dynamisme et la volonté profonde de cette petite commune pour sauver son patrimoine naturel. Tout en suivant le travail d’élagage de Robin des arbres,

p1152654yanick.jpgp1152649yanick.jpg

le propriétaire du châtaignier, un agriculteur en retraite, m’expliquait qu’il avait remarqué que les arbres au milieu des cultures dépérissaient plus rapidement que ceux en bordure ou au milieu de prairies. Il était conscient que ceci venait probalnement du fait de l’utilisation des engrais et pesticides. Mais aussi que le plus redoutable des chancres fut celui des girobroyeurs combinés de la commune et des agriculteurs qui, passant chacun à tour de rôle d’un coté des haies, réduisaient celles-ci à l’épaisseur d’une peau de chagrin. Fort heureusement pour St Léger, aujourd’hui, grâce à un programme de sensibilisation et d’information, ces pratiques sont en train de disparaitre.

p2062706yanick.jpg

p2062709yanick1.jpgchâtaignier têtard, circonférence: 5,25m 

Puis ce fut le retour vers la salle communale pour un verre de vin chaud et diverses animations ainsi que le petit discours d’accueil de Mr le Maire  et de sa conseillère en charge de l’environnement.

Lien vers un diaporama des panneaux informatifs de Prom’Haies

Dessin des écoles de St Léger de La Martinière:

p1152670.jpg p1152668.jpg p1152669.jpg

 

Je venais de passer une délicieuse et fructueuse (comme on verra prochainement) après-midi arboricole et je tiens à remercier:

Mr Christophe Labrousse Maire de Saint Léger de la Martinière
Mme Catherine Marty conseillère municipale en charge de l’environnement
Mr Michel Déchamps conseillé municipal
Robin Alexandre arboriste grimpeur
Samule Fichet et Prom’haies

 

En vous priant tous de bien vouloir me faire pardonner d’avoir omis de signaler que le tilleul du Coudray se trouve sur la commune de Saint Léger de la Martinière lors de mon article au Krapo Arboricole.

article de:

Yanick, le papa du Lutin .







ana112big |
Archéoslogos |
«Evaluation of the sustaina... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Christine le monde de l inv...
| Pourquoi faire de la physiq...
| alexismallet